FFA

Fédération
Française
d’Art

Podium
213



Conférences 2022
︎le projet 
︎le programme
︎les artistes
︎les recherches
︎les archives
︎la bibliothèque










la plateforme art et sport
︎︎︎JO 2024


Bretagne
︎Conférences artistico-sportives



Le projet


Au vu des Jeux Olympiques de Paris 2024, la Fédération Française d’Art met en place depuis mars 2022 une plateforme, avec pour visée de réunir et interroger un corpus étendu de pratiques artistico-sportives. Pour cette recherche-action, la plateforme Podium 213 dévoile le programme de ses prochaines rencontres publiques avec ses intervenants de haut niveau. Tous croisent dans leurs pratiques l’art et le sport. Dans un désir de dialogue entre les âges, les rencontres sont associées à des recherches historiques, archéologiques et artistiques. Un projet labellisé Olympiade Culturelle par Paris 2024.



Pourquoi
Podium 213 ?


vidéo de présentation officielle
disponible ici
une proposition de la Fédération Française d’Art 

Depuis sa création, la Fédération Française d’Art a porté une attention toute particulière aux pratiques conjuguant l’art et le sport en menant des recherches de documents ou encore des réalisations de performances artistico-sportives.

Ces projets, qu’ils soient théoriques ou artistiques, ne possèdent pas d’espace de mise en commun. Podium 213 devient cette plateforme de partage et réunit sur une même base de données, l’ensemble des documents - vidéos, photographies d’œuvres, notes descriptives, textes, interviews, entretiens, etc - afin de les diffuser. Podium 213 est accessible à toutes et tous et permet ainsi aux intéressés d’avoir accès à un large éventail de données à la fois historiques et contemporaines (archives d’expositions, évènements passés et à venir, etc.). Dans ce sens, Podium 213 nourrit les réflexions des recherches réalisées par les différents protagonistes qui interrogent l’art et/ou le sport et participe - à sa manière et à son échelle - également à l’émancipation des actions de la Fédération Française d’Art.


Le jeu, Jacques Henriot


Quelles sont les recherches de
Podium 213 ?


une dimension historique

Parmi ces recherches historiques, une des préoccupations majeures est de proposer une redécouverte des épreuves artistiques des Jeux Olympiques qui ont existé de 1912 à 1948 à travers une documentation unique et originale des archives oubliées. Un intérêt particulier sera porté aux épreuves parisiennes de 1924 puisque celles-ci se sont déroulées un siècle auparavant. Aucune recherche approfondie n’a été effectuée et les ressources existantes sont très importantes. Celles présentes à la BNF, au fonds Coubertin (hébergées depuis 2014 à Science-Po Paris), au Musée olympique de Lausanne, et celles des presses nationales seront consultées.



Médaille d’or de littérature reçu par le poéte français Géo Charles lors des Jeux Olympiques d’été de Paris en 1924

une pratique contemporaine

Ce projet a aussi pour ambition de collecter des propositions artistiques actuelles questionnant le binôme « art et sport ». Il s’agit ici de révéler la pratique d’artistes contemporains, ainsi que de suivre des projets en cours. Un regard nouveau est porté sur ces actualités artistico-sportives. Une valorisation des actions passées et à venir, menées par les artistes, et notamment ceux de la FFA, est aussi relayée grâce à ce média de diffusion.

Vue de l’oeuvre Zidane, un portrait du XXIe siècle (2006) de Douglas Gordon et Philippe Parreno lors de l'exposition « Anywhere, Anywhere Out of the World » au Palais de Tokyo du 22 octobre 2013 au 11 janvier 2014.




Quelles formes prend la recherche-action de Podium 213 ?




collaborations avec les centres d’entrainements Paris 2024, des institutions, des écoles et des universités.

Le premier objectif est de proposer sur le territoire breton, et dans les lieux d’entrainements choisis pour accueillir des sélections internationales se préparant pour les Jeux, des rencontres inattendues et orginales entre artiste et public. Ainsi, nous vous convierons à venir apprécier un moment sur un ring de boxe ou sur une piste d’athéltisme, dans des vestiaires de football ou sur un terrain de beach volley. La Bretagne n’accueillera pas directement les jeux mais les 21 villes et agglomérations bretonnes proposeront d’ouvrir leurs espaces à 104 disciplines. 

Ensuite, les recherches effectuées par la Fédération Française d’Art, notamment dans le cadre de Podium213, pourront faire l’objet d’interventions lors de séminaires universitaires, conférences, etc. en partenariat avec les institutions et les écoles d’art ou de sport. La FFA travaille déjà avec ces partenaires, comme cela a été le cas en avril dernier pour la journée d’étude : « Créer en temps de Covid » à l’Université Rennes 2 ou encore dans le cadre de workshop comme à l’école nationale supérieure d’art de Tarbes en 2020.

productions et expositions

Les archives collectées sur Podium 213 seront présentées sur la plateforme. Imaginer des chemins variés de présentations numériques serait un travail intéressant à mener. Nous réfléchissons, alors que la question de l’exposition à l’aire du numérique devient de plus en plus importante, à la façon dont nous pourrons organiser ces archives. Proposer différentes arborescences permettrait d’ouvrir des lectures et des analyses croisées entre celles-ci.

Au-delà de ce support, ces archives pourront aussi être présentées dans des lieux d’exposition. En effet, l’espace d’exposition offre d’autres possibilités : juxtaposition, comparaison, confrontation, rencontre avec des œuvres, etc. qui ne sont parfois pas réalisables numériquement. Nous pensons notamment ici à l’influence qu’a pu avoir l’Atlas mnémosyne d’Aby Warburg dans le champ de l’art. Nous projetons donc de pouvoir laisser un accès à ces archives afin de nourrir des expositions.

La pluralité des documents diffusés sur la plateforme offre en effet un regard transversal sur les questionnements entre art et sport. Ces formes de présentations envisagées entre archives permettront certainement de nourrir les réflexions contemporaines et d’engager de nouvelles hypothèses de recherches artistiques.


éditions

Ce travail d’entretien et de recherche donnera lieu à l’édition d’ouvrages à thématique. Pour commencer cette série, nous programmerons un premier volet spécialement dédié aux entrevues qui pourront être réalisées. Ces mêmes rencontres seront disponibles en intégralité en reportage audio et elles seront accessibles gratuitement depuis la plateforme.




Qui pilote
le projet ?



La Fédération Française d’Art a chargé ses deux actifs Adrien ABLINE et Cédric BRANDILLY comme responsables des opérations. De nombreux agents de la FFA prennent aussi part au projet.

contact@federation-francaise-art.fr
et
adrien.abline@federation-francaise-art.fr


 

© fédération française d'art
instagram @equipedefrancedart I @dtn.ffa

  www.federation-francaise-art.fr